Informations

Charge électrostatique des virus, en particulier des coronavirus

Charge électrostatique des virus, en particulier des coronavirus


We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

Je recherche (et je ne trouve pas) de la littérature sur la charge électrique (+/-) des virus, en particulier les coronavirus. Je suis conscient qu'il s'agit d'un problème compliqué, y compris l'interaction du pH et des charges électrostatiques, etc. Cependant, je note que la charge électrostatique de divers matériaux est étudiée pour la protection par barrière, ce qui suggère qu'il existe des charges moyennes ou globales normales pour les virus. Quelqu'un peut-il commenter cela?

Surtout, je veux savoir, au pH neuronal, les coronavirus sont-ils plus susceptibles d'adhérer à une surface chargée négativement ou positivement ?

Merci.


C'est une grande question biologique! Cela en demande beaucoup sur la façon dont la science empirique est faite dans le domaine de la biologie moderne ! Je suis heureux que nous encourageons de telles questions de la part de personnes curieuses qui souhaitent en savoir plus.

Via : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4213776/#!po=1.19048

Tous les virus sont recouverts de protéines et contiennent du matériel génétique qui peut être de l'ADN ou de l'ARN. Étant donné que les deux acides nucléiques ont des liaisons phosphodiester, le matériel génétique fournit une charge négative partielle au virus. Les génomes d'acides nucléiques viraux sont enveloppés dans des protéines dont la charge peut être neutre, négative ou positive. Par conséquent, la charge nette d'un virus dépend des charges cumulatives du matériel génétique et de la protéine.

Ainsi, la charge électrique d'une particule virale dépend des parties constitutives du virus d'intérêt ; en particulier s'il est enveloppé ou non ; les têtes tournées vers l'extérieur de la membrane bicouche phospholipidique d'un virus enveloppé porteront une charge négative.

Deux références dans l'article ci-dessus peuvent aider à approfondir le sujet :

  • Lodish H. et al. Biologie cellulaire moléculaire (éd 4.). (W.H. Freeman, New York, 2000). (Google Scholar)
  • Michen B. & Graule T. Points isoélectriques des virus B. J Applied Micb. 109, 388-397 (2010). (PubMed) (Google Scholar)

Je n'ai trouvé aucun article sur les propriétés électriques du nouveau coronavirus en particulier. Mais examiner le SRAS-CoV peut suggérer des propriétés générales. Ses protéines d'enveloppe ont une charge positive qui aide à cibler et à infecter les cellules exprimant ACE2 (https://clarivate.com/wp-content/uploads/dlm_uploads/2020/01/CORONAVIRUS-REPORT-1.30.2020.pdf).