Informations

Quel genre de succulente est-ce?

Quel genre de succulente est-ce?



We are searching data for your request:

Forums and discussions:
Manuals and reference books:
Data from registers:
Wait the end of the search in all databases.
Upon completion, a link will appear to access the found materials.

J'ai cette succulente à la maison et je me posais les questions suivantes :

  • Quel genre de succulente est-ce?
  • En quoi la feuille va-t-elle pousser ?
  • Y aura-t-il plus de feuilles ou une seule ?


Votre plante ressemble à celle-ci : https://es.wikipedia.org/wiki/Euphorbia_heteropoda. Il pourrait s'agir de cette espèce ou d'un proche parent. Je l'ai trouvé dans la section "Monadenium" de http://succulent-plant.com/families/euphorbiaceae.html, donc l'espèce exacte appartient probablement à ce (ancien ?) genre.

Il semble difficile de le trouver sur d'autres versions de Wikipédia, ce qui me fait penser que Euphorbia heteropoda pourrait ne pas être son nom scientifique valide.

La feuille tombera probablement, laissant une cicatrice comme on peut le voir sur les parties les plus anciennes de la plante.

D'après les photos illustrant l'article de Wikipédia, il semble qu'il puisse avoir plus d'une feuille à la fois.


Comme l'écrit @bli, probablement une Euphorbia (ou quelque chose d'Euphorbiinae), qui est un groupe vaste et diversifié. C'est peut-être l'espèce qu'il cite, mais je ne peux pas le dire. Les feuilles seront juste des feuilles régulières, et avec suffisamment de soleil et d'humidité, elle en aura plusieurs. La structure « nouée » sur laquelle reposent les feuilles est la tige (qui peut avoir des formes/modèles de croissance très divers chez Euphorbia dans son ensemble). D'après mon expérience personnelle (avec une petite sélection d'espèces en pot), ils perdent souvent leurs feuilles assez facilement lorsque le sol s'assèche. Leurs fleurs sont généralement très petites et discrètes (par exemple Euphorbia leuconeura), mais peuvent parfois être entourées de bractées colorées (par exemple Euphorbia milii).


Je suis d'accord que cela ressemble à la variété Graptopetalum Paraguayense de Ghost Plant.

Les rosettes sont constituées de touffes de feuilles recouvertes d'un enduit délicat appelé prunoise. Il est gris s'il est conservé à mi-ombre et deviendra rose sous un soleil éclatant, ce qu'il préfère, pendant au moins une bonne partie de la journée. Bien que rustique à environ 10° Fahrenheit, il peut également être cultivé comme plante d'intérieur. Gardez-le près d'une fenêtre au sud, à l'est ou à l'ouest afin de fournir suffisamment de soleil.

Comme la plupart des plantes succulentes, il tolère les courants d'air et aime les sols rocheux bien drainés. Un arrosage excessif peut endommager les racines et faire tomber les feuilles prématurément, alors assurez-vous de le laisser sécher presque complètement entre les arrosages.

Comme vous pouvez le voir, c'est assez frappant dans un contenant, mais c'est aussi très joli dans une rocaille, où il s'étale comme un couvre-sol, ou tombe en cascade sur un mur.

Il s'auto-propage en laissant tomber des feuilles qui s'enracinent dans le sol. Vous pouvez également faire pousser vos propres bébés facilement, en laissant une feuille tombée sécher un peu jusqu'à ce qu'elle durcisse au point où elle s'est cassée, et en la plantant où vous le souhaitez !


Contenu : Plantes succulentes contre cactus

Tableau de comparaison

PropriétésSucculentesCactus
DéfinitionCes plantes comprennent le système racinaire, la tige et les feuilles charnues Ces plantes ne comprennent que le système racinaire et les tiges
AréolesAbsentPrésent
FeuillesIl se compose de feuilles vertes, épaisses et charnues Absent
ÉpinesProvient directement de la cuticule de la feuilleProvient d'une structure spécialisée appelée aréole
Partie photosynthétiqueLes feuilles participent principalement à la photosynthèseLes tiges de cactus sont impliquées dans la photosynthèse
AdaptationLes plantes succulentes sont adaptées pour pousser dans des conditions chaudes et sèches, car les feuilles, les tiges et les racines peuvent réserver de l'eauChez les cactus, les feuilles se transforment en épines qui protègent de la chaleur directe, tandis que les tiges se modifient pour conserver l'eau et participer à la photosynthèse
Exposition à la lumièreLes plantes succulentes ne peuvent pas supporter une exposition prolongée à la lumièreLes cactus ont besoin de 4 à 6 heures d'exposition à la lumière pour pousser

Définition des succulentes

Les plantes succulentes peuvent être définies comme la communauté végétale qui stocke l'eau dans leur système racinaire, leurs tiges et leurs feuilles, qui peut résister aux conditions de sécheresse. Les plantes succulentes possèdent feuilles épaisses avec une substance visqueuse à l'intérieur. Il est dérivé du mot "succos» qui signifie « plein de sève liquide ». Les mucilage gélatineux n'est rien d'autre qu'une sève liquide qui confère aux plantes une meilleure résistance aux conditions sèches.

En outre, les succulentes comprennent un feuille modifiée va d'une surface brillante et cireuse aux poils et aux épines pour empêcher la plante de perdre de l'eau trop rapidement. Les plantes succulentes présentent des schémas de croissance différents en raison de diverses modifications des feuilles qui conservent l'eau. Il y a une autre propriété caractéristique des plantes succulentes, où celles-ci peuvent rétrécir pendant les sécheresses et se gonfler quand il y a suffisamment de précipitations.

Il subit une photosynthèse CAM (métabolisme de l'acide crassulacéen) qui se déroule principalement au cours nuit à une température plus froide pour réduire les pertes et les absorptions d'eau CO2 pour faciliter la photosynthèse pendant la journée. La capacité d'absorption d'eau par le système racinaire est généralement faible dans des conditions de tirage extrêmes. Les feuilles de pourpier, le jus de plantes d'aloevera, les plantes d'agave, etc. sont les succulentes comestibles qui ont de nombreux avantages pour la santé.

Conditions de croissance

Les plantes succulentes poussent dans une lumière vive mais ne peuvent pas vivre avec une chaleur prolongée ou peuvent obtenir brûlure des feuilles d'une exposition excessive au soleil. Une plante succulente doit être plantée dans un pot en terre cuite ou en argile qui donne une excellente drainage et aération, donc préférable aux pots en plastique. Un arrosage excessif peut entraîner pourriture des racines qui causent finalement la mort des plantes. Une plante succulente doit être tenue à l'écart du températures extrêmes comme la chaleur excessive et le gel.

Définition des cactus

Les cactus peuvent être définis comme des plantes succulentes qui n'ont que des tiges, sans feuilles ni branches. Un cactus comprend principalement épines, mais peu sont sans colonne vertébrale. Les épines sont les fonction de repérage, car lorsque nous parlons de cactus, tout le monde aura instantanément un aperçu des cactus entourés d'épines.

Aréoles sont les plus caractéristique déterminante de la famille des cactus qui la distingue des autres plantes succulentes, qui apparaît comme crêtes sur la surface des cactus d'où proviennent les fleurs, les poils ou les épines. Ainsi, si une plante possède des épines mais pas d'aréoles, alors elle ne peut pas être considérée comme un cactus.

Le cactus subit la photosynthèse via vert et charnu tige, car il manque de feuilles. La tige de la famille des cactus est épaisse, à paroi dure et spongieuse ou creuse. L'eau est conservée à l'intérieur des tiges et son évaporation est réduite par la revêtement cireux autour de la tige. La plupart des cactus sont originaires des déserts arides, il existe quelques variétés qui ont une meilleure tolérance au froid comme le figuier de Barbarie.

Conditions de croissance

Pour planter des cactus, un arrosage périodique et une fertilisation annuelle ne sont même pas obligatoires. Contrairement aux plantes succulentes, les cactus nécessitent une exposition à la lumière pendant au moins 4-6 heures. Nous devons utiliser un sol qui offre un bon système d'aération et de drainage. Un excès d'humidité peut provoquer la pourriture des racines, mais au moment de la floraison, les cactus doivent être abondamment arrosé. En hiver, vous devriez suspendre l'arrosage. Les cactus survivent plus longtemps dans des conditions sèches ou à température chaude, mais ne peuvent pas prospérer dans des conditions de froid extrême.


Qu'est-ce que la succulente

Succulente fait référence à une plante avec des feuilles ou des tiges charnues épaisses adaptées au stockage de l'eau. L'aloès, le sedum, l'haworthia, le sempervivum et les cactus sont différents types de plantes succulentes. La plupart des plantes succulentes sont adaptées aux conditions semi-désertiques. Ils poussent dans des zones avec des saisons des pluies suivies de périodes sèches. Les feuilles, la tige et les racines des plantes succulentes sont charnues car elles stockent l'eau dans la sève. La matière cireuse ou cornée qui recouvre le corps de la plante réduit l'évaporation. En dehors des zones semi-séchées, certaines plantes succulentes poussent sur les montagnes, les forêts et près des lacs et de la mer.

Figure 2: Astroloba tenax


Succulent

Toute sa gourmandise est contenue dans la viande elle-même, rendant chaque bouchée délicieusement succulente.

Merveilleuse saucisse : des maillons denses et parsemés d'herbes, plus maigres que gras, mais néanmoins résolument succulents.

Gloria est un rôle aussi succulent, charnu et stimulant qu'ils viennent.

Son inventeur, Keizo Shimamoto, raconte à Marlow Stern l'histoire de cette succulente création.

Prendre le temps de se procurer un produit de qualité se traduira par une côtelette de porc plus succulente.

Est une maladie temporaire, causée par une consommation excessive de trèfle frais et généralement humide, ou d'autres aliments succulents.

La grande abondance de l'herbe et sa qualité succulente produisirent cet effet, dont nous avons les preuves dans notre propre climat.

D'où ils étaient assis à l'entrée de la caverne, ils ont vu leurs trois poneys tondre l'herbe succulente.

Bumper était tellement occupé à remplir son petit estomac de choses vertes et succulentes qu'il remarqua à peine l'hésitation de l'autre.

Que j'ai déniché, j'ai vite coupé deux succulentes tranches : elles m'allaient bien.


Secrets des plantes du désert

Par une chaude journée d'été dans le désert, les températures sont souvent supérieures à 110 degrés F (43 degrés C). Si la chaleur n'est pas assez forte, il peut y avoir des semaines et des mois sans une goutte de pluie. Comment les plantes du désert comme le cactus Saguaro survivent-elles dans des conditions aussi difficiles ? Le Dr Biologie s'entretient avec Tina Wilson du Jardin botanique du désert à Phoenix en Arizona. Il obtient l'histoire intérieure derrière les plantes qui gardent leur fraîcheur dans le désert.

Sujet Code temporel
Introduction - 00:00
Vue d'ensemble du Jardin botanique du désert. 01:43
Quelles sont les plantes succulentes ? 02:27
Comment un cactus saguaro évite-t-il de perdre son eau ? 03:51
Un cactus saguaro peut-il vivre des années sans eau ? 04:41
Quelle est la taille d'un cactus saguaro après 5 ans et comment connaître l'âge d'un saguaro ? 05:24
Une brève introduction à la photosynthèse. 06:47
Où se passe la photosynthèse ? 08:18
Quelle couleur de lumière les plantes utilisent-elles pour la photosynthèse ? 10:02
Plantes CAM - respiration nocturne. 10:52
Comment les plantes déplacent-elles l'eau de leurs racines jusqu'au sommet de la plante ? Comment les plantes déplacent-elles l'eau de leurs racines jusqu'au sommet de la plante ?
Osmose 14:04
Xylem et Phloem et une façon amusante de se souvenir de ce que chacun fait. 14:49
L'eau et ses propriétés - adhérence, cohésion, capillarité. 16:03
Transpiration. 16:42
Activité d'observation des propriétés de l'eau. 17:42
Où sont les feuilles du cactus saguaro ? 18:18
Pourquoi les cactus ont-ils des épines ? 19:13
Des plantes qui ont des feuilles qui ne sont pas vertes et pourquoi les feuilles changent de couleur à l'automne ? 19:36
Pourquoi les plantes entrent-elles en dormance ? 21:06
En savoir plus sur le jardin botanique du désert. 22:29
Les cactus n'ont pas toujours eu l'apparence qu'ils ont aujourd'hui ? 23:30
Les cactus n'ont pas toujours ressemblé à ça ? 24:05
Le pavillon des papillons. 25:18
Article et coloriage sur la migration de Monarch. 25:49
Quelle est la particularité du DBG en hiver - et aussi des visites guidées en été. 26:12
Trois questions : quand avez-vous su pour la première fois que vous vouliez devenir biologiste ? 27:20
Que seriez-vous ou feriez-vous si vous n'étiez pas biologiste ? 27:57
Quels conseils donneriez-vous à quelqu'un qui souhaite devenir biologiste ? 28:47
Approuver 29:20

Télécharger la transcription PDF

Dr Biologie : C'est Ask A Biologist, une émission sur le monde vivant, et je suis le Dr Biologie. Wow! Je dois dire qu'il fait très chaud ici. Non pas que ce soit différent de tous les autres mois d'été dans le désert, mais aujourd'hui, vous savez, il semble juste qu'il fasse beaucoup plus chaud que d'habitude.

Et rien que la pensée de ne pas avoir de climatisation me donne envie de fondre. Mais, il y a beaucoup de choses qui vivent dans le désert qui n'ont pas de climatisation. En fait, ils passent parfois des semaines voire des mois sans un bon verre d'eau.

Si vous considérez que les températures diurnes peuvent atteindre bien plus de 110 degrés Fahrenheit, ce qui est plus de 43 degrés Celsius, c'est chaud ! Et l'un des plus étonnants qui vit dans ces conditions chaudes et sèches est le cactus Saguaro. Vous savez ce truc en forme de colonne vraiment grand avec ces bras qui se tendent.

Vous les voyez dans les films, ou si vous vivez dans le désert, vous les avez conduits. Cette plante étonnante, ainsi que de nombreuses autres plantes succulentes, oui, nous allons en apprendre davantage sur les plantes succulentes qui font du désert leur maison. La manière dont ces plantes vivent dans ces conditions est le sujet de l'émission d'aujourd'hui.

Mon invitée est Tina Wilson du Jardin botanique du désert. Elle est responsable du programme et du curriculum de l'école, mais mieux encore, c'est une ancienne biologiste. Eh bien, je ne peux même pas dire ancien biologiste, parce qu'une fois qu'on devient biologiste, on est toujours biologiste. Elle est là, elle me sourit [rires], en disant "Je serai toujours biologiste".

Aujourd'hui, nous travaillons ensemble et découvrons ces plantes du désert, comment elles survivent dans ces conditions vraiment, vraiment difficiles, et découvrons s'il est vrai que certaines de ces plantes peuvent se passer d'eau pendant des années. Maintenant, comment est-ce possible ? Bienvenue au spectacle, Tina.

Tina Wilson : Merci. Je suis heureux d'être ici.

Dr Biologie : Avant de commencer à parler de ces plantes vraiment cool, je veux parler du Jardin botanique du désert. Pouvez-vous nous en parler un peu ?

Tina : Sûr. Le jardin possède une vaste collection de plantes du désert tout simplement magnifiques, et nous nous concentrons vraiment sur beaucoup de plantes que nous trouvons ici dans le désert de Sonora. Ainsi, lorsque vous venez au jardin, vous êtes exposé à toutes sortes de plantes merveilleuses, uniques et inattendues.

Dr Biologie : D'accord, et j'ai utilisé le mot succulent, et je suppose que vous avez un tas de plantes succulentes.

Tina : Nous avons beaucoup de plantes succulentes, et c'est vraiment génial car nous avons deux nouvelles galeries qui mettent vraiment en valeur nos cactus et nos succulentes. Ils s'appellent le Cactus and the Succulent Gallery, et au fur et à mesure que vous parcourez, vous obtenez vraiment l'histoire de ce qu'est la succulence, ce qu'elle peut faire pour les plantes et toutes les différentes formes sous lesquelles vous pouvez la voir.

Dr Biologie : Quelles sont ces plantes succulentes et en quoi sont-elles différentes, disons, d'un arbre vert feuillu ou, disons, de la marguerite que vous pourriez voir pousser à l'extérieur dans le parterre de fleurs ?

Tina : Sûr. Succulente est un terme que nous utilisons pour décrire une plante qui peut stocker de l'eau dans l'une de ses structures. Une plante succulente peut stocker de l'eau dans sa racine, elle peut stocker de l'eau dans sa tige ou elle peut stocker de l'eau dans sa feuille. Donc, une plante qui peut faire ça, on la décrit comme une succulente.

Dr Biologie : Ah d'accord. Alors, vous me donnez un petit indice, mais comment les cactus et autres plantes succulentes peuvent-ils alors vivre dans cette vraie chaleur extrême du désert ? Est-ce parce qu'ils peuvent stocker toute cette eau ?

Tina : C'est l'une de leurs stratégies de survie, ou nous aimons appeler cela une adaptation. Parce que le cactus saguaro et d'autres plantes du désert de Sonora vivent dans ces conditions extrêmes, ils ont besoin d'un moyen d'avoir de l'eau à leur disposition.

Parce que tu sais, si tu remarques, il ne pleut pas beaucoup dans le désert. Dr Biologie : Oui, j'ai remarqué. [rire]

Tina : Et quand il pleut, il ne reste pas très longtemps. Il s'évapore très vite. Ainsi, quand il pleut, ces cactus saguaro doivent trouver comment obtenir un grand verre d'eau et comment le conserver. Donc, c'est presque comme quand vous vous asseyez pour dîner et que vous continuez à boire et à boire, et que votre ventre ne cesse de grossir, c'est un peu comme un saguaro. Il a une ressource. Il y a de l'eau. Et il continuera à aspirer de l'eau par ses racines pour la stocker et la conserver. Ainsi, lorsque nous traversons des périodes de sécheresse, il y a suffisamment d'eau stockée à l'intérieur pour continuer. Dr Biologie : D'accord. Il est capable de prendre de gros verres d'eau.

Dr Biologie : Et il est capable de garder cette eau.

Dr Biologie : Comment l'empêche-t-il de s'évaporer ?

Tina : Oh, c'est vraiment, vraiment cool. Si vous pouvez imaginer un saguaro dans votre esprit, il est très grand et en forme de colonne. Cela ressemble presque à des crêtes. Si vous pensez à une chips de pomme de terre Ruffle, elle a ces arêtes. Nous appelons ces côtes. Et ce que font ces côtes, elles permettent à la tige ou au saguaro de se développer.

Donc, comme il absorbe toute cette eau, l'eau doit aller quelque part. Eh bien, ces nervures permettent à la tige de se dilater pour contenir toute cette eau. Et ce qui est aussi vraiment chouette, c'est sur cette même surface sur le saguaro, juste au-dessus, la peau.

Il a une cuticule cireuse. Et cette cire, c'est presque comme mettre de la crème solaire, car lorsque l'eau essaie de s'évaporer de la plante dans l'air, cette cire aide à garder l'humidité à l'intérieur afin qu'elle ne la perde pas aussi vite.

Dr Biologie : Oh, alors c'est un peu cette couche protectrice.

Dr Biologie : Oh, c'est plutôt chouette. Eh bien, j'ai entendu dire que certains cactus saguaro peuvent vivre jusqu'à deux ans sans eau.

Tina : Wow! Eh bien, je ne sais pas si c'est absolument vrai, parce que c'est une science. Donc, nous n'aimons jamais dire que tout est absolument vrai.

Mais je sais que lorsque vous transplantez des saguaros, cela signifie que vous les placez dans un nouvel emplacement, ils peuvent rester très longtemps avant de pouvoir vraiment reconnaître s'ils ont des problèmes ou s'ils se sont adaptés à leur nouvel environnement parce qu'ils ont tellement beaucoup de réserves à l'intérieur, elles peuvent durer très longtemps.

Dr Biologie : Nous avons parlé, très brièvement dans une émission précédente intitulée Wickedly Cool Plants, du cactus saguaro. Et l'une des choses dont nous parlions est la lenteur avec laquelle ils grandissent réellement.

Dr Biologie : Si quelqu'un vous demandait quelle serait la taille d'un cactus saguaro et que vous vous rendiez compte que certains d'entre eux que vous voyez là-bas mesurent 20, 30, 50 pieds, n'est-ce pas ?

Tina : D'accord, d'accord.

Dr Biologie : Quelle serait la taille d'un cactus saguaro après cinq ans de croissance ?

Tina : Oh, tu sais que tout dépend de l'endroit où ça pousse. Cela dépend des conditions de croissance et de la quantité de pluie à laquelle il est exposé. Mais, une règle générale que nous aimons travailler avec les enfants au jardin est que si vous levez le pouce, et si vous trouvez un saguaro aussi gros que votre pouce, ce saguaro a environ huit ans.

Dr Biologie : Wow! C'est vraiment impressionnant. Et donc, quand vous avez un saguaro de 50 pieds de haut, il existe depuis longtemps.

Tina : Eh bien, ce n'est pas nécessairement à cause de sa taille. C'est aussi parce qu'il a la capacité de faire pousser ces bras et aussi cette capacité de produire des fleurs. Donc, ce sont certainement des marques dans son cycle de vie dont nous pouvons parfois déterminer son âge ou une estimation approximative.

Dr Biologie : OK, alors donnez-moi une estimation approximative. Alors, on se lance. Nous n'avons pas d'armes.

Tina : Nous n'avons pas d'armes. Nous ressemblons à une colonne. Ce sont toutes des moyennes, rappelez-vous, donc tout est différent, vous savez, pour chacun. Donc, vous commencez comme une colonne, et vous grandissez, et puis quand vous arrivez à, peut-être, je ne sais pas, 30, 35 ans, vous pourriez développer votre premier bras.

Et puis quand vous commencez à fleurir, vous avez généralement environ 50 ou 60 ans. Donc, si vous voyez un saguaro qui a des bras et que vous savez qu'il est en train de fleurir, nous pouvons avoir de bonnes chances de dire qu'il a probablement un peu plus de 50 ans, 60 ans.

Dr Biologie : Attaquons-nous à quelque chose d'un peu plus complexe, et c'est la photosynthèse. Et je donne toujours la vraie brève explication, pour les enfants ou pour n'importe qui, que nous prenons essentiellement de l'énergie lumineuse et que nous la convertissons en nourriture qu'une plante peut utiliser. Et donc, c'est l'énergie lumineuse en énergie chimique qui est ensuite utilisée pour faire le travail.

Tina : Droit.

Dr Biologie : Très bien, passons en revue quelques-unes des bases de la photosynthèse.

Tina : Parce que la photosynthèse est géniale. C'est cool. C'est l'une des choses les plus cool que font les plantes. Alors, qu'est-ce que la photosynthèse ? Comme vous l'avez dit, nous essayons de prendre cette énergie lumineuse et d'en faire un aliment. Maintenant, qu'est-ce que l'énergie lumineuse ?

Si vous vous souvenez de la photosynthèse ou si vous parlez de photosynthèse, vous avez besoin de lumière. Tout le monde a dit "Oh, ouais, tu as besoin du soleil, tu as besoin du soleil!" C'est de là que vient l'énergie lumineuse.

Nous allons prendre cette énergie lumineuse, nous allons l'utiliser à l'intérieur de la plante, puis nous allons en faire un aliment ou un sucre. Mais, nous avons besoin d'autres ingrédients.

Dr Biologie : D'ACCORD.

Tina : Très bien, donc ce dont nous avons aussi besoin, c'est de dioxyde de carbone, qui est un gaz, et nous l'obtenons de l'atmosphère, et nous avons également besoin d'eau. Maintenant, la plante a déjà de l'eau à l'intérieur parce que l'eau monte par le système racinaire, elle l'envoie par la tige. Le dioxyde de carbone doit traverser la feuille, à travers ces petites ouvertures, ce sont presque comme de petits pores à la surface de la feuille, et nous appelons ces stomates.

Dr Biologie : Oh, ouais, ils ressemblent à de petites bouches.

Tina : Oui, ce sont de petites bouches, et la plante est vraiment chouette car la plante peut dicter quand les ouvrir ou les fermer, en fonction de ce qui se passe dans son environnement. Ainsi, lorsque ces stomates sont ouverts, le gaz CO2 peut entrer, et nous avons alors tous nos ingrédients pour que la photosynthèse commence.

Dr Biologie : D'ACCORD.

Tina : Où se passe la photosynthèse ? Cela doit se produire à l'intérieur de la feuille, la plupart du temps, dans la plupart des plantes. Dans la feuille, juste sous la surface, nous avons cet organite vraiment cool. c'est ce que nous appelons ces structures spéciales à l'intérieur d'une cellule. Donc, à l'intérieur de la cellule de la feuille, nous avons cette chose appelée chloroplaste, et c'est là que se produit la photosynthèse.

Donc, ce qui se passe, c'est que nous devons faire entrer cette lumière dans ce chloroplaste, donc pour l'aider à le faire, nous avons un pigment appelé chlorophylle. Et c'est à ce moment-là que vous voyez le vert, c'est à ce moment-là que toutes les plantes sont vertes, c'est à cause de ce pigment chlorophylle.

Dr Biologie : Droit. Donc, les peintures ont des pigments, dans ce cas vous parlez de chlorophylle, la couleur de la chlorophylle est verte.

Tina : Vert. Donc, ce vert peut vraiment absorber une grande partie de cette énergie lumineuse, et il l'attire directement dans ce chloroplaste. Donc, nous avons notre énergie lumineuse, nous avons du CO2 qui est le dioxyde de carbone, et nous avons notre eau. Et à travers une série de réactions chimiques, ce qui se passe, c'est que nous avons maintenant un produit, à la fin de la réaction chimique, qui est un sucre.

Et c'est l'énergie chimique que nous voulons. C'est l'énergie qu'une plante pourra utiliser pour toutes ses différentes fonctions. grandir, se développer, toutes ces bonnes choses. Mais, le sous-produit de ces réactions. nous obtenons non seulement du sucre, mais nous obtenons de l'oxygène. Oh, nous aimons l'oxygène !

Dr Biologie : Oui, nous aimons vraiment l'oxygène.

Tina : Et cet oxygène est ensuite libéré dans l'atmosphère, à travers ces petites ouvertures sur la feuille appelées stomates.

Dr Biologie : OK, on ​​pourrait donc dire que l'énergie solaire, quand les plantes s'en emparent, est douce.

Tina : Oui [rires]

Dr Biologie : OK, et si la plante n'utilise pas cette énergie ou plus tard, quand nous récoltons la plante, disons, que ce soit des épinards ou un autre type de plante, et que nous la mangeons, nous allons obtenir cette énergie de la plante ?

Tina : Absolument. Dr Biology : OK, eh bien, c'est plutôt cool. Vous avez mentionné que la photosynthèse se produit à l'intérieur des feuilles, et nous avons parlé des chloroplastes, et vous avez parlé de la chlorophylle, vous avez dit que c'est ce pigment qui est vert. Alors, quelle lumière les plantes utilisent-elles ? Utilisent-ils le feu vert, ou de quel type de feu s'agit-il ? Parce que je pense que c'est l'une des choses que nous ne comprenons pas très bien quand nous examinons les plantes.

Quelle lumière utilisent-ils, parce que lorsque nous regardons la lumière blanche, vous savez, la lumière du soleil, elle a toutes les différentes couleurs du spectre. A quoi servent les plantes ?

Tina : En fait, les plantes absorbent la lumière du spectre dans le bleu et le rouge. Donc, ce qui reste, c'est le vert, et c'est ce qui se reflète, et c'est ce que nous considérons comme vert.

Dr Biologie : D'accord, donc le feu vert n'est pas utilisé par les plantes. Donc, si vous allez là-bas et que vous achetez un tas de feux verts, essayez de faire pousser des plantes, devinez ce qui va se passer. Ils vont être vraiment tristes.

Tina : [rires] Ils ne seront pas contents.

Dr Biologie : OK, toi et moi vivons dans le désert. En fait, c'est une chaude journée d'été, et si quelqu'un est déjà allé dans le désert ou s'il a regardé des films sur le désert, nous avons généralement les célèbres photos de cactus, vous connaissez le saguaro géant.

Donc, nous en avons parlé, vous savez, ils sont assez impressionnants de pouvoir vivre si longtemps sans boire d'eau. Ils sont capables d'effectuer la photosynthèse d'une manière vraiment unique. Car la plupart du temps, les feuilles avec les stomates ouverts pendant la journée. ne perdriez-vous pas beaucoup d'eau ?

Tina : Oui, alors quand ces stomates sont ouverts et que vous entrez dans du CO2 et que vous libérez de l'oxygène, devinez quoi d'autre sort ? L'eau. L'eau s'évapore, c'est ce qu'on appelle la transpiration. Donc, c'est l'une des façons dont une plante peut perdre beaucoup d'eau si ces stomates sont ouverts pendant une journée très chaude, un soleil éclatant, elle va utiliser beaucoup d'eau pour se maintenir au frais.

Dr Biologie : OK, alors que fait le cactus saguaro ?

Tina : Je vais vous dire, le cactus l'a compris. Beaucoup de plantes succulentes ici dans le désert de Sonora ont une adaptation pour faire face à leurs conditions environnementales. Alors, quand il fait très chaud, j'ai besoin de CO2 pour faire ma nourriture, mais je ne veux pas perdre mon eau, que dois-je faire ?

D'ACCORD. C'est vraiment cool. Nous appelons ce type de photosynthèse CAM. Dr Biologie : C.A.M.

Dr Biologie : Et cela signifie?

Tina : Métabolisme de l'acide crassulacéen.

Dr Biologie : Droit. C'est une bouchée. C'est pourquoi nous l'appelons CAM.

Tina : C'est pourquoi nous l'appelons CAM. Alors, qu'est-ce que le CAM ? Pensez-y comme ça. J'aime utiliser des analogies alimentaires, nous essayons de faire de la nourriture pour la plante, mais c'est pendant la journée et il fait vraiment chaud, et vous savez quoi ? Je ne veux pas acheter mes ingrédients. l'eau et le CO2 et tout ça, il fait trop chaud. Alors, tu sais ce que je vais faire ? Je vais attendre qu'il fasse nuit car il fait beaucoup plus frais.

Donc, le saguaro fait la même chose. Il attend la nuit, quand le soleil se couche, il fait beaucoup plus frais, puis il ouvre ses stomates pour faire entrer le CO2 à l'intérieur. Et de cette façon, il ne perd pas autant d'eau que lors d'une chaude journée ensoleillée.

Dr Biologie : Ah, assez chic. Donc, faire de la photosynthèse la nuit.

Tina : Ouais, eh bien, en fait, il collecte le CO2 la nuit, puis il le retient à l'intérieur, et puis il doit attendre le lendemain, quand la lumière est éteinte, parce que nous avons besoin de lumière, tu te souviens ? Faire de la photosynthèse. Donc, il le maintient à l'intérieur et il garde les stomates fermés pour ne pas perdre d'eau, mais il a tout ce dont il a besoin à l'intérieur, et il a la lumière, et maintenant il peut faire de la photosynthèse pendant la journée sans perdre d'eau.

Dr Biologie : Ah, très cool.

Tina : Je connais.

Dr Biologie : Nous avons beaucoup parlé de l'eau. Comment les plantes déplacent-elles l'eau des racines jusqu'au sommet ? Cela peut ne pas sembler beaucoup, quand vous regardez dans votre jardin les petites marguerites ou les petites pensées, mais si vous allez dans les séquoias géants, ou si vous allez dans certaines des jungles où il y a ces arbres qui sont littéralement des centaines de pieds de haut. comment font-ils pour amener l'eau jusqu'en haut ?

Tina : Comment cette eau monte-t-elle là-haut, c'est super, et vous savez que ce n'est pas un processus, c'est une combinaison de choses qui font bouger l'eau. Donc, nous allons parler un peu de la pression et des forces qui aident à déplacer l'eau.

Maintenant, d'où la plante tire-t-elle l'eau, du sol. Ainsi, les molécules d'eau se trouvent dans le sol et la façon dont la molécule d'eau pénètre dans le système racinaire se fait par osmose.

Dr Biologie : D'ACCORD.

Tina : D'ACCORD. Ainsi, l'eau aime passer d'une concentration élevée à une concentration faible. Donc, vous avez toutes ces molécules d'eau dans le sol, il y a vraiment beaucoup de monde, elles ont besoin d'un endroit où aller où elles peuvent avoir un peu d'espace pour respirer. Eh bien, devinez quoi, à l'intérieur de cette racine. oh, il y a toutes sortes d'espaces pour se déplacer. Alors, c'est là qu'ils vont.

Ainsi, cela commence le flux de molécules d'eau se déplaçant dans le système racinaire. Dr Biology : Et ce qui est important avec l'osmose, c'est qu'elle ne prend pas d'énergie.

Tina : Il s'agit juste d'essayer de passer de haut en bas.

Dr Biologie : Droit.

Tina : D'ACCORD. Mais, devinez quoi ? Au bout d'un moment, les racines commencent à se remplir d'eau, et maintenant nous commençons à être de nouveau encombrées, et elles n'apprécient pas cela. Alors, où vont-ils déménager maintenant? Ils vont monter plus haut dans l'usine. Donc, c'est une façon qui aide l'eau à se déplacer.

Maintenant, à l'intérieur de l'usine, nous avons ce système d'autoroute vraiment cool. C'est un peu comme vos veines et vos artères ou votre système de transport pour déplacer l'eau et la nourriture dans toute la plante. Pour l'eau, ça s'appelle du xylème. C'est comme ces gros tubes longs en caoutchouc. Imaginez un tube en caoutchouc venant du bas de la racine jusqu'à la tige et sortant de la feuille.

Dr Biologie : Et c'est du xylème avec un x y et pas un z, non ?

Tina : D'accord, le xylème. Oui. X y. Vous savez, pensez à une feuille. Si vous coupez une feuille en deux et que vous voyez ces nervures, c'est du xylème, du xylème et du phloème. Phloem est l'autre système de transport pour la nourriture.

Dans la photosynthèse, nous fabriquons toute cette nourriture et maintenant nous devons trouver où la déplacer et comment la déplacer. Nous utilisons le phloème.

Dr Biologie : Oh, et je peux juste penser à une façon de me souvenir de ce qu'ils font. Phloem commence par ce qui ressemble à f, mais c'est en fait ph, non ?

Tina : Exactement.

Dr Biologie : Mais cela correspond à la nourriture.

Tina : C'est exactement ça. C'est comme ça que je fais. Dr Biologie : Oui. Oh, bon, bon. Eh bien, vous savez, nous disons de grands esprits.

Tina : Droit.

Dr Biologie : Et le xylème ? Avez-vous un moyen simple de vous souvenir de ce que fait le xylème ?

Tina : Tu sais ce que je fais ? Et c'est peut-être un peu idiot. Xylem est x y, les deux premières lettres. L'eau est w, donc w x y dans l'alphabet.

Dr Biologie : Oh j'adore ça. Je l'aime. Je pense que c'est super en fait.

Tina : C'est comme ça que je me souviens. Donc, nous avons l'eau. Nous avons commencé par l'osmose. Nous sommes maintenant dans le système racine. Pensons maintenant à l'eau elle-même. Les molécules d'eau peuvent s'accrocher à elles-mêmes et s'accrocher les unes aux autres par cohésion.

Ils peuvent simplement se regrouper et s'accrocher. Alors, imaginez ce tube en caoutchouc avec toutes ces molécules d'eau accrochées les unes aux autres, mais elles peuvent aussi s'accrocher aux côtés du xylème par un terme que nous appelons adhérence. D'ACCORD?

Ainsi, les molécules d'eau non seulement s'accrochent ensemble et forment une chaîne, mais elles peuvent également s'accrocher aux côtés du xylème. Donc, nous avons l'eau à l'intérieur, et maintenant elle peut commencer à être poussée par différentes pressions et forces.

Donc, nous avons de l'eau qui monte à travers le xylème, à travers la plante, et elle va commencer à voyager à travers le xylème et jusqu'à la surface de la feuille. À la surface de la feuille, nous avons ces petites ouvertures appelées stomates, et rappelons-nous que c'est ce que nous avons utilisé pour la photosynthèse, l'oxygène et le CO2.

Eh bien, lorsque ces stomates sont ouverts, cela aide également à libérer les molécules d'eau ou l'eau qui s'évapore de la plante pour la garder au frais. Dr Biology : Parce qu'ils sont comme un mécanisme d'aspiration.

Tina : J'allais dire, c'est comme un aspirateur. Et rappelez-vous, en l'air, et nous sommes dans le désert donc c'est de l'air très sec, nous n'avons pas beaucoup de molécules d'eau dans notre air, donc nous passons à nouveau d'une concentration élevée à une concentration faible.

Ainsi, toute cette eau dans la plante va commencer à vouloir sortir ou être aspirée ou extraite par la transpiration. Donc, c'est presque comme si vous aviez une osmose qui le poussait par le bas.

Vous avez alors toute votre cohésion et l'adhésion de vos molécules et votre capillarité qui veut la remonter. Et puis vous avez ce vide au sommet et l'atmosphère sur la feuille qui l'aide à tirer. Donc, il pousse et tire l'eau à travers la plante.

Dr Biologie : C'est merveilleux, et j'ai une façon vraiment cool de démontrer les propriétés de l'eau.

Dr Biologie : Je veux dire que n'importe qui peut l'utiliser. Et c'est soit en prenant un Kleenex soit une serviette en papier.

Dr Biologie : Et vous avez votre petite goutte d'eau sur le comptoir. Et tout ce que vous faites est de mettre le bout de celui-ci dans cette eau. As-tu déjà fait ça?

Dr Biologie : Ce qui se produit?

Tina : Il se déplace ou va directement dans l'essuie-tout et se déplace vers le haut.

Dr Biologie : Ouais, et ça monte tout droit. Et alors, qu'est-ce qu'on regarde ? Nous examinons les propriétés de l'eau. Très facile à voir. OK, alors maintenant nous savons comment cette eau monte jusqu'au sommet.

Tina : Oui. Dr Biology : Et c'est assez impressionnant. Des centaines de pieds.

Tina : Il est. Dr Biologie : Vous savez comment nous parlions de photosynthèse et nous avons parlé de ces belles feuilles vertes. Quand je regarde le cactus saguaro, et en fait la plupart des cactus, je ne vois pas de feuilles.

Tina : Wow. Moi non plus. Ou à quoi je pense, dans mon esprit, une feuille devrait ressembler, non ?

Dr Biologie : Droit. Alors, qu'est-ce qui se passe avec ça ?

Tina: So, how does that work? Well, actually, when you're looking at a cactus, and we'll say a saguaro, and you see those really sharp, spiny things, those are actually modified leaves.

Dr. Biology: Sans blague.

Tina: Yes, but you know what? I don't think they're going to be able to do photosynthesis. You know, that's not a flat surface.

Dr. Biology: And they're not green.

Tina: They're not green, so how are we going to do photosynthesis? Well, when you're looking at a saguaro cactus, that big green column, that's actually the stem.

Dr. Biology: Oh.

Tina: And the stem is green, so it's got chlorophyll in it and it's got the chloroplast, so photosynthesis is actually done in the stem.

Dr. Biology: D'ACCORD. All right, why?

Tina: Pourquoi? Pourquoi? Because we don't have any leaves, right? So why are the spines there?

Dr. Biology: Droit.

Tina: There are a couple different reasons why the spines are there. To protect the plant or the succulent that's full of water from predators.

Dr. Biology: Oh, yeah, animals that are out there that want a drink of water.

Tina: And they're like, ooh, let me go in there and have a nice, you know, chew on that for a while and get a lot of moisture. That helps protect the plant and to keep a lot of moisture inside.

Dr. Biology: D'accord. Well, what about the plants that are not the succulents? The ones, oh, the poinsettia for example. It's got red leaves.

Tina: It's got red leaves.

Dr. Biology: Yeah, now how on earth is that working?

Tina: Well, that's pretty good that those leaves. They're not the flowers. So, that's impressive. Comment ça marche? Inside the plant, we have this pigment that we talked about in photosynthesis called chlorophyll. Chlorophyll is green, but guess what? There are other pigments inside the leaf that show other colors.

So, with a green plant, it's got so much of this chlorophyll, it really covers up the other colors. In a plant that you see reds or purples or those yellows, they don't have as much chlorophyll. Their other pigments mask, then, the chlorophyll.

Dr. Biology: Oh.

Tina: So you still have chlorophyll in there, and it'll still do photosynthesis. It's just not as much.

Dr. Biology: OK and I think, maybe you're explaining something that I was going to ask next. When we live in the East or someplace where you have trees that the colors change, the fall colors, the golden, orange, and reds.

Tina: Droit.

Dr. Biology: They were green all through the summer and all of a sudden, they're this different color.

Tina: Droit.

Dr. Biology: Are you going to tell me that it's just results of the chlorophyll disappearing?

Tina: Yes it is. And, you know, it's the plant getting ready to shut down for winter. It's like, OK, we're done. We do not need to be actively making our food and going through photosynthesis.

So, the chlorophyll does not need to have the amount it does. It starts reducing. And all those other colors were in there to begin with, and then you just get to see them come out because the chlorophyll has been reduced. Dr. Biology: What is the reason for plants shutting down?

Tina: Well, it's kind of like dormancy, and dormancy means, it's almost like taking a time out. You're still functioning. You're still alive. But, you're just kind of taking a time out and kind of just taking a break.

We have dormancy here in the desert. It's not so much that the plants shut down for winter, but they shut down because of drought. We call that drought deciduous. Oh, my gosh, what does that mean, drought deciduous? Deciduous is a term that refers to dropping your leaves.

So, if you notice, during the summertime when it's really hot and we haven't had a lot of rain, we have some trees that will drop their leaves because they're kind of going, I don't have enough resources, I don't have enough water. I'm going to kind of take a time out and slow things down so, I don't overdo it.

Dr. Biology: Right, so they don't have to do as much work and they can save their energy.

Tina: Oui. But, if you notice, some of our trees in the desert have green bark?

Dr. Biology: Oh, yes, right. Palo verde for example.

Tina: Oui. Oui. So, why do you think that has a green bark? It's got leaves, right? Dr. Biology: I'm assuming it has to help out with the photosynthesis somehow.

Tina: Droit. If you ever look at a Palo verde or some of the varieties, some of them have such small leaves. I mean like almost the tip of your pencil lead, that's how big those leaves are.

Now that helps keep the plant cooler, but can it really support and make enough food for that tree when those leaves are so small? So that green bark helps make more food for the plant.

Dr. Biology: Well this has really been a fun conversation about plants and in particular these really cool desert plants and succulents. Let's get back to the desert botanical garden I'd like to learn a little bit more about it. What is a person going to see if they come for a visit?

Tina: Oh they're going to be amazed. When you come to the desert botanical garden, we have a collection of desert plants and so when we're talking about succulents and we're talking about saguaros and we're talking about adaptations for living in the desert you're really going to see beautiful examples of how plants can do this.

We have such a variety of succulents, trees, cacti and they're just all beautiful shapes and sizes so we have just an amazing collection. If you come to the garden make sure you stop and see our cactus and succulent galleries. Inside the galleries we talk about plant evolution or cactus evolution so you can really walk through the story of how a cacti has adapted to live in this kind of environment. You can talk about the spines and you can talk about succulents, you can talk about the ribs and you guys will know what that is.

Dr. Biology: You mean that they didn't always look like this?

Tina: No, no they didn't. You know we have an evolutionary path for cactus. Further back when cacti were first starting out they actually looked more like a tree.

Dr. Biology: They did?

Tina: Yes, they actually had leaves like the way we think of in our mind you know flat green leaves and a woody branch structure or form. Then if you get really, really close and look at them you can tell and you can see that they have spines and areoles. All cacti have to have areoles so you look at it and you're like wait a minute that has to be a cactus, not a tree.

Dr. Biology: So, is it still considered a succulent?

Tina: No, so not all cacti are succulents.

Dr. Biology: Oh, so give me an example of a cactus that is not a succulent.

Tina: A Pereskia.

Dr. Biology: A Pereskia, what does it look like?

Tina: Like a tree.

Dr. Biology: Just like a tree?

Tina: You could be walking right past it and you would never know it was a cactus.

Dr. Biology: Regular green leaves?

Tina: Yes, with the woody trunk and it's got the flat leaves on it. It's got beautiful flowers and you're just oh, that's another tree. Whoa wait a minute, I see something else on there, I see spines and areoles it must be a cactus.

Dr. Biology: We haven't mentioned areoles yet. That's typically where you find the spines growing out of and I believe flowers also can come out of an areola.

Dr. Biology: Now you also have a lot of trails at the botanical garden don't you?

Tina: Yes, there are. We have the plants and people of the Sonoran Desert which is a great trail to really explore the eco botany of the Sonoran Desert so you really get to see how native cultures of this area utilize our native plants to live. It's a wonderful trail to walk through. We also have our new herb garden and we have our wildflower trails so in the springtime absolutely beautiful, talk about pollination and all kinds of different things going on.

Dr. Biology: You actually have a butterfly garden right?

Tina: We have a butterfly pavilion. Dr. Biology: Right, pavilion OK.

Tina: In the fall it's all about Monarchs. We tell the story of migration and how Monarchs migrate and that whole pattern in what they do. That whole pattern in what they do, that whole part of their life cycle. When you walk into the pavilion there could be two, three thousand Monarchs flying around, it's absolutely gorgeous.

In the springtime we switch over and we really want to tell you about the life cycle of a butterfly so we could have I don't know, five, ten, twenty different types of butterflies and moths in there at one time too.

Dr. Biology: Well I have to put a plug in for the website, we actually have an article called, "Migrating Monarchs" that includes the life cycle of the Monarch butterfly with coloring page.

Tina: Excellent. [laughs]

Dr. Biology: A little quiz and how to recognize a male and female Monarch butterfly.

Tina: Wonderful.

Dr. Biology: We'll have a link on the website about that.

What about the wintertime in the botanical garden, the desert botanical garden? What's special about it at the wintertime?

Tina: It's kind of neat because you really get to see the different seasons of the plants. You get to see the different shapes, their different parts of the life cycle and what they go through. It's very amazing to come in the summer and then in the winter and see how different things can be. Also you can come at nighttime during the summer and do our flashlight tours.

Dr. Biology: Oh flashlight tours.

Tina: Yes, flashlight and it's really nice because you get to see the desert at night. It's a whole new experience because we really become active at night in the desert, our plants and our animals. We have night bloomers and we have animals and you hear and smell different sounds than you normally would during the day. Dr. Biology: Wow so, if I need to get to the botanical garden, where am I going to go?

Tina: We are off of Galvin Parkway just north of the zoo.

Dr. Biology: And the website?

Dr. Biology: Well if you live in the Phoenix area you have to go visit, it's great and if you're coming here well, I recommend coming here in the wintertime.

Tina: [laughs]

Dr. Biology: But even if you come in the summertime that's something to do at night you could do these flashlight tours. I didn't know about those.

Dr. Biology: That's marvelous. Well I like to ask three questions of all my guest scientists.

Dr. Biology: The first question is when did you first know you wanted to be a scientist or a biologist?

Tina: You know I wanted to be a mad scientist.

Dr. Biology: Well I don't know some of us usually are.

Tina: Actually I was in high school and it was a teacher, my biology teacher who introduced me to genetics and embryology. Of course I just thought it was cool to take a class that was named that. Yes, I'm taking genetics and embryology but after I got in there and really learned some science concepts, some of the really cool things, I just couldn't get enough, I wanted more. I got bit by the science bug.

Dr. Biology: All right, well guess what I'm going to do?

Dr. Biology: I'm going to take it all away. No more science for you.

Tina: Pouah. [laughs]

Dr. Biology: Every bit of it, it's gone and since you already have some experience in teaching, I'm not going to let you teach either. What are you going to be? What are you going to do?

Tina: I'll be a chef.

Dr. Biology: You'll be a chef.

Tina: I'll be a chef.

Dr. Biology: What do you like to make?

Tina: You know what, I'm going back to the science a little bit but I love kitchen gardens. I love to grow vegetables and herbs and flowers, an edible garden.

Dr. Biology: An edible garden.

Tina: And I like to take the outside and bring it inside and then create.

Dr. Biology: Do you have a favorite dish you like to make?

Tina: You know it all depends on the time of year. Dr. Biology: OK, its summer, it's hot what are you going to make?

Tina: [laughs] I'm going to make some cold soup. Some cold vegetable soup.

Dr. Biology: Gazpacho.

Tina: There you go. [laughs]

Dr. Biology: What a great idea. You know I think, I want some of that tonight.

Tina: There you go.

Dr. Biology: All right, what advice would you have for someone who wants to be a scientist? Maybe they want to be a chef that really uses the organic vegetables that they're growing in their garden.

Tina: Right, you know I would explore all areas of science. Every opportunity that you get while you're in school, explore them all because it's such a huge area. You'll have so much fun trying to figure out and narrow down what part of science you want to go into. Try to get as much experience as you can to really know your area and where your passion is.

Dr. Biology: Tina Wilson, thank you again for visiting with us today.

Tina: Thank you very much, I had a good time.

Dr. Biology: You've been listening to ask a biologist and my guest has been Tina Wilson from the Phoenix Desert Botanical Garden.

The ask a biologist podcast is produced on the campus of Arizona State University and is recorded in the Grassroots Studio housed in the School of Life Sciences which is an academic unit of the college of liberal arts and sciences.


What is a Succulent and What Makes Them Different From Other Plants?

Succulent plants store water in their leaves, roots and stems and have much thicker leaves than other plants. The word succulent comes from the Latin word ‘sucus’, meaning juice, or sap. They are drought-resistant plants and have adapted to living in dry environments especially well.

Crassulacean Acid Metabolism (CAM)

Succulent plants store water in their leaves and stems and therefore can withstand long periods without water. This is described as Crassulacean Acid Metabolism (CAM).

Crassulacean Acid Metabolism is a carbon fixing pathway that has evolved in some plants as an adaptation to arid conditions. The Stomata (air holes) in the leaves are closed during the day to reduce evapotranspiration and open at night to collect carbon dioxide (CO2). Succulents have reduced stomata and photosynthesise from its stems rather than its leaves.

CAM plants fix CO2 at night and convert it to carbohydrates during the day. This allows them to close their gas-exchanging pores during the day and minimising water loss.

This is a variant of the C4 pathway of photosynthesis and was first discovered in the Crassulaceae family of Succulents and there for named after the family. It has evolved in other plants such as Bromeliads, Orchids, terrestrial and ground dwelling plants such as Tillandsias, Euphorbia’s, Grapes, Lilium’s and some 25 other plant families.

Cacti are only CAM plants but one exception the Pereskia famille. CAM plants can sit ‘idle’ and the internal recycling of the fixed carbon dioxide gets the plants through a dry spell.

Photosynthèse

There only three different ways plants can undergo Photosynthesis, taking carbon dioxide from the air, water, and roots as well as sunlight to transform into sugar and oxygen.

The first chemical made by the plant is a three or four chain molecule and is known as C3 and C4 and CAM.


Figure 2: C4 plants separate carbon fixation and the Calvin cycle by carrying out the pathways in different places. CAM plants separate them by carrying out the pathways at different times of day. These adaptations allow C4 and CAM plants to survive in environments where C3 plants cannot.

C3 Plants are normal plants that don’t photosynthesise to reduce photorespiration and is the first step of the Calvin Cycle. About 85% of plants are C3 plants and like a cool wet environment to grow. Common C3 plants are all cereal grains such as wheat rice, barley, oats and include most trees and most lawn grasses such as rye and fescue.

C4 plants are created through the Calvin Cycle and made into an enzyme called RuBisCO (Ribulose-1,5-bisphosphate carboxylase/oxygenase). They have a two-step fixation mechanism. C4 pathway is used in about 3% of all vascular plants such as corn and sugar cane where common habitats are hot and dry conditions. C4 plants use Mesophyll cells then evolve the bundle sheath cells and have the highest Carbon Dioxide (CO2) output and the lowest oxygen (O2) and water loss through the leaves.

CAM plants have a wonderful adaptability to fix the atmospheric CO2 and minimise photorespiration. The slow growing desert succulents exhibiting CAM cycles have the slowest photosynthetic rate, while the species possessing C4 pathway possess the highest rates.

Stomata Open Best Adapted Environment

C3 Day Cool, Wet conditions

C4 Day Hot, sunny environments, high water, high light

CAM Very hot dry climate, Low water availability.

The Calvin Cycle

Calvin Cycle is a chemical reaction performed by plants to ‘fix’ carbon from CO2 into three carbon sugars which then can be used to build other sugars such as glucose, starch and cellulose and used by plants as a structural building material. The Calvin Cycle takes molecules of carbon straight out of the air and turns them into plant matter. The carbon created in the Calvin Cycle is also used by plants and animals to make proteins, nucleic acids, lipids, and all other building blocks of life.

The Calvin Cycle has four main steps: carbon fixation, reduction phase, carbohydrate formation, and regeneration phase. This is where the energy to fuel chemical reactions in this sugar-generating process starts and is provided by ATP (adenosine triphosphate) and NADPH, (molecules). They are chemical compounds which contain the energy plants have captured from sunlight.


Figure 3: The Calvin cycle is a part of photosynthesis, the process plants and other autotrophs use to create nutrients from sunlight and carbon dioxide. The process was first identified by American biochemist Dr. Melvin Calvin in 1957.

Step 1: Carbon Fixation – is the method plants use to attach carbon dioxide from the atmosphere to a chemical called RuBisCO (Ribulose-1,5-bisphosphate carboxylase/oxygenase) in order to start the process of photosynthesis.

Step 2: Reduction Phase – Second step in the Calvin Cycle of photosynthesis, where energy reacts with chemicals to create the simple sugar G3P.

Step 3: Carbohydrate Formation – Type of sugar that is an important nutrient for most organisms.

Step 4: Regeneration Phase – Fourth and final step in the Calvin Cycle of photosynthesis, where energy and sugar interact to form the molecule RuBP, allowing the cycle to start again.

So, what does all this mean to us Horticulturists? Do we try to grow more C4 and CAM plants for our changing climate? What will this mean for our everyday ‘popular’ C3 plants that we like to grow? If we adapt the plantings that we grow, will this benefit the Environment and the plantings will be more suited to our changing environment?


Succulent Dormancy Table

Summer Dormant / Winter GrowingWinter Dormant / Summer Growing
AdromischusAdenium
AéoniumAgave
AloèsAichryson
AnacampserosAlluaudia
AstrolobaCalibanus
AvoniaCeropegia
CerariaCissus
ConophytumEcheveria
CotyledonEuphorbe
CrassulaHuernia
DudleyaManfreda
FenestrariaMonadenium
GastérieOrostachys
GibbaeumPachypodium
GraptopetalumPseudolithos
GraptoveriaRhipsalis
HaworthiaSempervivum
KalanchoéStapelianthus
LithopsTitanopsis
OthonnaTrichocaulon
PachyphytumTrichodiadema
PachyveriaYucca
PeperomiaXerosicyos
Portulacaria
Rosularia
Sansevieria
Sarcocaulon
Sedeveria
Sedum
Senecio
Stomatium
Sulcorebutia
Tylecodon

Understanding succulent dormancy is a critical part of providing great succulent care. If you are concerned about the health of one of your succulents, check the calendar and this succulent dormancy table. If you find the plant is often dormant at this time of year, don’t make any dramatic care changes. Wait for it to resume active growth before you cut it back, or change its care. You may well discover that it was not suffering, but simply dormant.

Has this post has demystified succulent dormancy for you? Please take a moment to leave a comment and let me know. As always, please feel free to ask me any questions!

P.S. For more succulent information, please subscribe and receive my FREE course, 7 Steps to Succulent Success! Merci!

You Might Also Like

Succulent Care Through Touch

Acclimating Outdoor Succulents!

Etiolated Succulent Growing Tall & Stretched

This Post Has 36 Comments

Thank you for this wonderful article, Kat. You are great teacher, my dear I’m so glad I discovered your website. Lol, I’m going to paste your chart on my nose so I can always find it!

Hi Linda,
SO glad you are finding this helpful!
Next week, I have something planned to help you keep track of that list! ??

I need all the help I can get keeping track of the dormancy or non dormancy of these lovely plants.
Still very much to learn.
Thank you so much for all your useful insight.

Hi Tammy,
It is confusing with succulents, especially since many don’t look “dead” when they’re dormant!
I’m glad you found this helpful!

Kat,me fue muy útil tus conocimiento sobre mis suculentas. Me preguntaba por qué se ven sin vida ahora gracias a ti la mia esta inactiva.
La cambiare de lugar donde tenga menos sol.
Gracias kat.

Maria –
¡De nada! Es muy importante reconocer cuando una planta está durmiendo, en lugar de morir.
¡Feliz jardinería!

Thank you for this lesson. Since I put my succulents beneath grow lights inside year round does this hurt them if hibernators are in combination in one container with those that don’t? Also, my studio in the winter is usually in the 60’s or upper 50’s and I worry if this is going to be too cool for them. So far in the sudden Midwest temp drops, they seem to be doing fine inside. The tip about watering, which I usually do every 2 weeks, has me concerned. I am thinking about watering every 3 weeks with the cooler inside temps. Eeek.

Hi Annie,
The grow lights will not hurt your succulents that usually go dormant. One of two things will happen. Most likely, they just will skip going dormant, because you have varieties that do dormancy only when they need to. When conditions remain favorable, they continue active growth. If you have any obligate dormancy varieties, like say dudleya, they will still go dormant at the proper time. Either way, the extra light will not harm them in any way.
Just be alert to any succulents that seem to remain wet when the rest are ready for a drink. And if you have any that seem unwell, with no obvious reason for it — check the dormancy chart. If it is time for it to be dormant, just give it a rest, and wait to see it perk back up for you! ??
As for the change in watering – if your plants all seem to be brimming with health at every two weeks – stick with that. But if you have some that seem like they could be better – then consider backing off on the water a bit.


Start Planning Your Indoor Succulent Shade Garden

So now we know that there are plenty of fabulous succulent species you can use to decorate your dingy hallways and sunshine deprived rooms.

From the dainty rosettes of Haworthia, to the statuesque beauty of the ZZ plant, there’s a shape and style of plant to suit every taste and room design.

Just remember to give your succulents good drainage and not to overwater them as root rot is a far bigger danger to their health than reduced sunshine.

What are you waiting for? It’s time to plan your indoor ‘shade garden’ and brighten up those dark areas with some lush and juicy succulents!

Happy gardening!

Updated on April 17, 2021 by Amber Noyes

Amber Noyes born and raised in a suburb Nebraska town, San Mateo. She holds a master’s degree in horticulture from University of California as well as an BS in Biology City College of San Francisco. With experience working on an organic farm, water conservation research, farmers markets, and potted plants she understands what makes plants thrive and how can we better understand the connection between microclimate and plant health. When she’s not on the land, Amber loves informing people of new ideas/things related to gardening, especially Indoor gardening, houseplants and Growing plants in a small space.